osad4.jpgosad3.jpgosad1.jpgosad5.jpgosad2.jpg

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Traduction de Ahmeth Diouf et de Arame Fal
LOI

INSTITUANT LA PARITE ABSOLUE HOMME-FEMME

------------
EXPOSE DES MOTIFS


La Convention des Nations Unies du 18 décembre 1979 et le Protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme du 11 juillet 2003 sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, tous ratifiés par le Sénégal, établissent la responsabilité des gouvernements dans la mise en oeuvre de mesures visant à garantir aux femmes une participation égale à la vie politique.
Malgré d’évidents progrès législatifs, marqués notamment par la Constitution du 22 janvier 2001 dont l’arti.7 alinéa 5 dispose que « la loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats et aux fonctions », les femmes restent encore minoritaires parmi les élus et leur participation à la prise de décision politique est loin de correspondre à leur contribution effective à la société et à la vie politique. Aussi, est-il apparu nécessaire de prendre des mesures concrètes à même de corriger rapidement cette sous représentation en assurant l’égalité absolue des candidatures des hommes et des femmes dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives.
Telle est l’économie du présent projet de loi


ÀTTE BI TAXAWAL YEMALE GU MAT SËKK DIGGANTE GÓOR AK JIGÉEN
BIRALUG SABAB YI


Déggoo Mbootaayu xeet yi, ci 18 desàmbar 1979 ak Sàrtu Afrig ñeel àqi doom aadama ak askan yi, bu 11 sulet 2003, aju ci wépp xeetu boddi jëm ci jigéen, déggoo yooyu, gannaaw ba leen Senegaal wéralee, ñoo sas góornëmaa yi ñu doxal ay matukaay yu tax góor ak jigéen yem kepp ci seen yëngu-yëngu ci wàllu politig.
Doonte sax séqi nañu jéego yu am solo ci lu jëm ci àtte yi, ni ko Ndeyu Àtte bi ñu fal ci 22 saŋwiyee fésale, ndax dog 7, xise 5 lii la biral : « ab àtte mooy tëral yemaleg góor ak jigéen ci jox baat yeek ndombo tànk yi », loolu terewul limu jigéen ñi ñéew na ci falaafon yi (élus), te yitam cër bi ñu leen jox fa ñuy sàkke dogal ci ëttu politig bi, xaajul méngoo ak seen taxawaay dëgg-dëgg ci biir askan wi ak seen yëngu-yëngu ci biir politig bi. Looloo tax, ñu war jël matukaay yu dëggu ngir jubbanti, na mu gën a gaawe, taxawaay bu ñàkk solo boobu, su ko defee, ci wàllu wutug pal, góor ak jigéen yem kepp ci campeef yi lalu cig pal, moo xam mbooloo mépp lañu fay fal, walla pàcc ca mbooloo ma. Lii lañu tënke ci sémbub àtte bi (projet de loi).



REPUBLIQUE DU SENEGAL
Un Peuple- un But – une Foi
Loi n°2010-11
Instituant la parité absolue Homme -
Femme


L’Assemblée Nationale a adopté, en sa séance du vendredi 14 mai 2010 ;
Le Sénat a adopté, en sa séance du mercredi 19 mai 2010 ;
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :


REPIBLIGU SENEGAAL
Bokk askan- Bokk jëmu- Bokk pas-pas
Àtte n°2010-11 di taxawal yemale gu mat sëkk
diggante goór ak jigéen


Péncum Réew mi fal na ci jataayu àjjuma 14 me 2010 ;
Tond bi (Sénat) fal na ci jataayu 19 me 2010 ;
Njiitu Repiblig bi taxawal na àtte bii di ñëw :


Article premier : la parité absolue homme-femme est instituée au Sénégal dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives.


Dog bu jëkk bi : yemale gu mat sëkk diggante góor ak jigéen dogal nañu ko ci Senegaal, mu jëm ci gépp campeef (institution) goo xam ne ndombo tànk ya ñu fay wut ñu ngi aju cig pal, moo xam mbooloo mépp lañuy fal, walla pàcc ca mbooloo ma.


Article 2 : les listes de candidatures sont alternativement composées de personnes des deux sexes
Lorsque le nombre de membres est impair, la parité s’applique au nombre pair immédiatement inférieur.
Les listes de candidatures doivent être conformes aux dispositions ci-dessus sous peine d’irrecevabilité.

Dog 2 : ci limu nit ñiy wut pal gi, ñaar ñu bokkul awra ñoom la seen tur di toppante.
Su fekkee ne lim bu tóol la, yemale gaa ngiy jeexe ci lim bu tóolul bi.
Limu nit ñiy wut pal gi dafa war a méngoo ak pas-pas yi weesu, lu ko moy kenn du ko nangu.

Article 3 : les conditions d’application de la présente loi seront définies et précisées par décrets.

Dog 3 : anam yi ñuy jëfe àtte bii, ay dekkare ñoo leen di leeral.
Traduction de Ahmeth Diouf et de Arame Fal

Article 4 : la présente loi et ses décrets d’application seront insérés au Code électoral.
La présente loi abroge toutes dispositions contraires.
La présente loi sera exécutée comme loi de l’Etat

Dog 4 : àtte bii ak dekkare yiy leeral ni ñu koy doxale, dinañu leen dugal ci Sàrtu pal gi.
Àtte bii dafay folli bépp pas-pas bu safaanoo ak moom.
Àtte bii dañu koy doxal niki àtteb Réew.


Fait à Dakar, le 28 mai 2010
Par le Président de la République Abdoulaye WADE
Le Premier Ministre Souleymane NDéné NDIAYE


Amalees na ko ci Ndakaaru, ci 28 me 2010
Njiitu Repiblig bi Abdulaay Wàdd
Njiitu Jawriñ ji Suleymaan Ndeene Njaay

Joomla templates by a4joomla